L’arbre des connaissances

“Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose…”

Michel AUTHIER et Pierre LEVY, enseignants-chercheurs, ont imaginé, au début des années 90, « les arbres de connaissances », outil dynamique pour développer le partage des connaissances de toutes sortes.1

Afin de valoriser chaque personne au sein du groupe, nous avons réfléchi à un outil permettant à chacun de trouver sa place dans le groupe :

Les arbres de connaissances2 3 4

Base de l’outil

L’outil informatique existe déjà avec le site arbustes.net5 créé par Philippe Ruelen6.

Chaque enfant rentre ses réussites dans sa base de données et voit son arbre se développer doucement.

Il modifie également l’arbre des connaissances collectif.

Cet outil permet à l’enfant de voir son état à un instant T, les connaissances de la classe et voit qui peut l’aider.

Ce site étant accessible à la maison la famille peut également rentrer les réussites des enfants et ainsi le lien entre les lieux d’apprentissages n’est plus dissocié.

Nous apprenons partout à tout moment.

Malheureusement dans ma classe les parents ne se servent pas ou mal de l’outil informatique qui devient inutilisable dans l’état par les enfants.

Nous avons donc cherché à trouver une solution intermédiaire permettant de créer le lien entre l’école et la maison tout en permettant à l’enfant de se voir évoluer individuellement et au sein du groupe.

Un outil complexe pour la classe

La principale difficulté que nous avons rencontrée est de trouver une simplicité d’utilisation pour cet outil complexe.

Il y aura plusieurs espaces bien délimités pour que chacun s’y retrouve.

Classeur individuel

Outil d’organisation

Chaque enfant aura un classeur avec des intercalaires de chaque domaine scolaire :

  • français: Langue française à l’oral et à l’écrit.

  • Mathématiques: Langages mathématiques, scientifiques et informatiques.

  • Langues: Langues étrangères et régionales.

  • Systèmes: Systèmes naturels et techniques (sciences, problèmes …

  • Monde: Représentation du monde et activité humaine (géographie, histoire).

  • Citoyenneté: Formation de la personne et du citoyen.

  • Arts et corps: Arts visuels, musique, EPS …

  • Méthodes: Apprendre à apprendre, seuls ou collectivement, en classe ou en dehors (accès à l’information et à la documentation, outils numériques, conduite de projets individuels et collectifs, organisation des apprentissages)

Quand un enfant pense avoir réussit quelque chose il prend en photo sa production et la place sur une fiche de réussite. Avec l’adulte elle est rangée dans l’intercalaire choisie. Cette étape permet à l’enfant de s’organiser.

Outil de communication

Ce classeur peut être amené à la maison et donc être montré aux parents à l’instar du cahier de vie de la classe en maternelle7.

Il permet aussi aux enfants de rentrer leurs réussites familiales et ainsi les rentrer facilement dans ce classeur.

La communication va dans les deux sens :

école → maison → école

On apprend à tout moment et dans tout lieu.

Cela permet à chacun de s’apercevoir que tous les instants sont bons pour apprendre.

Exemple de fiche de réussites individuelle

Liens avec arbustes.net

Les réussites du site arbustes.net sont devenues inutilisables car mal rentrées. Plus personne n’y va et ne s’occupe de son jardin personnel et ainsi l’outil collectif est inutilisable.

Pour éviter cela, le classeur est un outil médiateur entre l’enfant, les parents et le site.

Régulièrement, l’enfant, avec l’adulte dans un premier temps puis en autonomie, les nouvelles réussites sont rentrées dans son jardin. Elles sont normées, facilement retrouvables et surtout lisibles.

Le jardin personnel et l’arbre de la classe ainsi nettoyées redeviennent lisibles.

L’arbre de la classe

C’est un espace de communication et de reconnaissance dans le groupe.

Espace de communication

Les arbres sont rangés par domaine scolaire, comme pour le classeur individuel, et les enfants qui le souhaitent développent l’arbre grâce aux réussites ajoutées.

Les enfants qui le souhaitent viennent chercher de l’inspiration dans la banque de réussites déjà inscrites, et peuvent développer l’arbre grâce à leurs réussites individuelles.

C’est aussi un espace où l’on peut venir chercher des personnes ressources volontaires si l’on a besoin d’aide.

Personne ressource

Lors de la réunion et la mise en place d’une nouvelle réussite, les enfants qui le souhaitent peuvent se mettre personne ressource pour aider lorsque les autres en ont besoin.

Il n’y a aucune obligation, et l’enfant n’est pas obligé de rester ressource, s’il désire ne plus l’être il peut enlever son nom quand il le souhaite (ou le remettre d’ailleurs).

Ainsi l’aide peut être trouvée auprès de l’adulte de la classe ou auprès des enfants ressources dans l’arbre des connaissances du groupe.

Archivage

Sous chaque arbre il y aune boite où chaque fiche de réussite est rangée et numérotée comme sur la feuille de l’arbre afin de la retrouver plus facilement.

Il faudra une boite rigide (carton ou métal) et des prote dossiers pour pouvoir ranger très facilement chaque réussite.

Boite à réussites

Tous ces outils complexifient énormément la communication des réussites. Pour éviter cet écueil il y aura une boite à réussites dans le coin réunion.

Quand un enfant le souhaite il pose une réussite dans cette boite et elle est examinée pendant le temps de réunion par le groupe qui la valide et choisit de la ranger dans une ou plusieurs branches de l’arbre collectif.

Il y a plusieurs avantages à ce moment important :

  1. Regrouper toutes les réussites à un même moment pour ne pas être submergé et/ou ne pas les oublier.

  2. Communiquer au groupe ces réussites afin qu’il soit au courant de leur existence.

  3. Le rangement de la réussite par la réunion implique tout le monde dans celle-ci. Le groupe s’est investit dans son classement.

Chemin d’une réussite :

  • Par le biais du classeur individuel → l’enfant choisit de rajouter une réussite dans la boite et ainsi fixé sa réussite au sein du groupe.

  • Par le biais de l’adulte → l’enfant est sollicité par l’adulte qui s’aperçoit d’une réussite de l’enfant et lui demande s’il ne veut pas la rentrer dans l’arbre collectif.

  • Par le biais de l’enfant lui-même → il réussit quelque chose, le prend en photo et la pose directement et rapidement dans la boite.

Quand une réussite est validée, l’enfant va la placer dans l’arbre collectif et dans son classeur.

La réussite dans l’arbre collectif

Pour de réduire l’esprit de compétition, les réussites portent un nom d’item mais l’enfant qui a réussit ne met qu’un point de couleur. Le nombre de points sur la feuille montre l’état de la réussite dans la classe.

Par contre en dessous, les enfants ressource inscrivent leur prénom sur un feuillet mobile et acceptent d’être sollicité par les autres s’ils en ont besoin.

Être personne ressource n’engage pas indéfiniment l’enfant et il peut changer cette situation à tout moment.

Matériel nécessaire

  • Classeur individuel → format A4

  • pochettes transparentes → format A4

  • Intercalaires → format A4+

  • Boites d’archivages → rigide

  • Portes dossiers → facilement déplaçables

  • Boite à réussite (réunion) → rigide

Chemin d’une réussite

Bilan

Voilà un outil simple d’utilisation et visuel. L’état du groupe est facilement visible et permet à chacun de trouver de l’aide ou de l’inspiration s’il y en a besoin.

La reconnaissance individuelle est prise en compte et les parents pourront s’apercevoir de l’évolution de leur enfant.

La centralisation grâce à la boite à réussite de la réunion apporte une souplesse d’utilisation.

La structure est assez souple pour permettre aux enfants de s’emparer de l’organisation pour la modifier au fil du temps.

 

Fichiers annexes

Premier retour d'expérience

Ce que j’ai revu:

  • D’abord le classeur individuel est abandonné, car jugé trop lourd par les enfants (et par l’adulte également). L’archivage se fait sur arbustes.net dans l’espace personnel de chacun. Pour le moment c’est moi qui le rempli pour la plupart des enfants pendant le temps de réunion.
  • Les fichiers à afficher sont plus simples d’utilisation: plus faciles à couper et moins grands pour gagner de la place sur le mur.

  • Les personnes ressources s’inscrivent sur des petits post-it, qui sont plus simples. Ils permettent également d’économiser le papier d’imprimante et les cartouches.
  • La boite à réussites s’est transformée en feuille d’inscription pour également économiser le papier et s’éviter des coupes inutiles.
  • Pour lancer le mouvement, je prends 1h dans la semaine (en fin généralement) pour mettre à jour les réussites avec chaque enfant.

L'arbre de la classe (fin septembre 2018)

L’arbre de la classe

2 feuilles de l’arbre.

Les post-it sont des personnes ressources.

Chaque case colorée permet de savoir combien d’enfants ont cette réussite.

Une fiche de réussite

Contenu de l’onglet

  1. Petite présentation des arbres de connaissance sur le site de l'ICEM
  2. Page wikipédia sur les arbres de connaissances
  3. Explication de Bernard Collot
  4. Dossier de L. Chancerel et B. Collot
  5. site arbustes.net
  6. Site de Philippe Ruelen
  7. Le cahier de vie de la classe en maternelle