Organisation de la classe

Voici l’organisation de ma classe, en cette fin d’année scolaire 2018.

C’est un système complexe qui évolue au fil du temps selon le groupe d’enfants et leurs interactions.

Organisation spatiale

La classe est rangée par coins ou ateliers permanents. Les enfants y ont accès quand ils le souhaitent tout au long de la journée afin de créer, modifier des informations ou se renseigner (voir même papillonner).

Les espaces sont délimités visuellement et changent d’emplacement au fil du temps.

Les coins aussi peuvent disparaître, grandir ou se réduire selon leur utilisation par les enfants.

Les coins permanents (fin d’année scolaire 2018)

  • Coin écrire: comportant tous les outils nécessaires ou des idées pour écrire.
  • Coin bibliothèque: la plupart des livres sont réunis ici. C’est un coin agréable avec de la moquette et un canapé confortable.
  • Coin histoire/géographie: ici sont réunis tous les livres en rapport avec l’atelier, les cartes, les jeux, les puzzle et un frise chronologique préremplie1.
  • Coin sciences: avec une balance, un mètre enrouleur, des loupes, un microscope, des livres en rapport avec le thème et des fichiers expériences avec le matériel nécessaire.
  • Coin mathématiques: avec tout le matériel de mathématique. Il est prêt du tableau pour que les enfants puissent s’en servir pour effectuer leurs recherches.
  • Coin création: ici sont réunies tous les outils pour créer artistiquement. Il y a de tout et tout est accessible librement.
  • Coin Lego: un espace Lego, avec les briques rangées par couleur dans des boites transparentes.
  • Coin Kapla: atelier délimité par un tatami afin de pouvoir construire sans crainte de gêner les autres quand les bûchettes tombent.
  • Coin fichiers: tous les fichiers PEMF2, de mathématiques ou les projets sont réunis ici.
  • Coin jeux: des jeux de société sont réunis ici. Il se trouve prêt de tables pour être confortablement installé au besoin.
  • Coin bricolage: un véritable atelier, avec de vrais outils est placé dans le couloir pour ne pas gêner les enfants en activité dans la classe.
  • Coin ordinateurs: avec trois ordinateurs: deux permettant un accès à internet et le troisième avec les C’est pas Sorcier3 et les il était une fois4.

Organisation temporelle

La journée type est volontairement flexible pour permettre à une mouche5 de venir perturber le fonctionnement normal.

Il y a donc des moments de liberté encadrés par des regroupements (obligatoires ou non) qui permettent de ryhtmer la journée. et donc de construire la structuration du temps des enfants.

  • 8h45-9h30: arrivée échelonnée et activités libres.
  • 9h30-10h00: réunion (temps obligatoire pour tous)
  • 10h00-11h00: temps d’activités libres.
  • 11h00-11h30: débat libre mathématique
  • 11h45-13h30: temps de repas (avec une lecture collective avant de se mettre à table)
  • 13h30-14h15: activités libres, j’en profite pour corriger les textes dans la boite à correction et pour suivre quelques enfants.
  • 14h15-15h00: temps collectif, non obligatoire, sur un sujet choisi pendant la réunion.
  • 15h00-15h15: rangement
  • 15h45-16h15: écoute musicale, bilan de la journée et rappels des activités prévues pour le lendemain.

Archivage

Les enfants qui produisent ont plusieurs choix par rapport à cette dernière:

  1. La garder dans leur classeur.
  2. La ramener chez eux.
  3. La jeter.
  4. L’archiver dans la classe.
  5. L’archiver dans le journal.

Cet archivage est primordial pour la vie du groupe. Il est la mémoire de ce qui est fait et il permet de s’inspirer quand on n’a pas d’idée.

Il y a dans chaque coin un classeur permettant d’y mettre sa production. Ils sont régulièrement consultés par les enfants.

Le journal6 est une communication vers l’extérieur.

L’hétérogénéité du groupe classe

Je fonctionne dans une classe unique du CP au CM2 et c’est un choix totalement assumé et revendiqué.

Les apprentissages sont particulièrement efficaces dans cette structure. Les enfants nouveaux arrivent dans une structure existante, qui a un véritable vécu, et donc apportent leur pierre à un édifice préexistant.

Les grands sont un exemple pour les plus jeunes et montrent ce qu’ils savent faire.

Les plus jeunes apportent leur fraîcheur d’esprit et leur envie de découvrir le monde.

La place de l’adulte

L’adulte dans tout ça!

Il organise l’espace selon les besoins, il anime des ateliers, favorise les échanges, attise la curiosité, apporte son expérience quand il lui semble opportun de le faire, il corrige et reste à l’écoute de tous les besoins de chacun sans s’oublier car il fait partie intégrante du groupe.7

Bilan

Dans cette structure à la fois rigide car dictée par des moments forts, apporte une souplesse qui favorise les échanges entre les enfants.

C’est une structure qui permet aux enfants de s’emparer de leur espace et donc de le façonner à leur envie et à leur fonctionnement.

Bien entendu la rentrée prochaine apportera ses nouveaux arrivants et donc leur élan de vie. La structure va évoluer jusqu’à trouver son équilibre, mais avant cela il y aura des dissipations nécessaires à son évolution.

C’est donc une nouvelle aventure qui débutera en septembre.

  1. Site Scalpa.info
  2. PEMF.fr
  3. C'est pas sorcier sur Youtube
  4. Il était une fois sur Youtube
  5. Voir l'article de Bernard Collot: la pédagogie de la mouche
  6. Voir le pourquoi? Comment? Les journaux scolaires
  7. Article de Bernard Collot: Le prof baladeur