Le livret de lecture

Cette année je teste le livret de lecture à partir des textes libres des enfants.

C’est un moyen de motiver d’autant plus de découvrir la lecture en partant du travail des enfants.

Le texte libre

Nous pratiquons le texte libre1 quotidiennement dans la classe.

Les enfants sachant écrire écrivent, et ceux n’ayant aucune notion commencent par un dessin.

Chacun se fait corriger, ou dicte à l’adulte ce qu’il souhaitait écrire mais tout le monde doit recopier au propre, sans faute cette production.

Cette pratique quotidienne permet à chacun un tâtonnement expérimental2 de l’écrire/lire, découvrant un langage indispensable dans nos vies modernes.

À partir de là, ceux qui le souhaitent peuvent lire leur texte à tout le groupe, pour le diffuser et recevoir des retours de chacun.

Une banque de texte émotionnelle

Tous ces textes font que tous les enfants se retrouvent avec une banque de textes conséquente.

Bien entendu ils n’ont pas tous la même importance pour l’auteur, ils n’ont pas le même impact émotionnel ni la même aura.

C’est à partir de cette idée qu’est né le livret de lecture dans la classe.

Livret de lecture

Quand un texte devient important pour son auteur, il choisit de le diffuser plus largement. Quand chacun a un texte important, nous pouvons créer ce livret.

C’est un recueil des textes importants des enfants. Tous les non lecteurs (ou entrant en lecture) se retrouvent liés par le but de communiquer avec l’extérieur.

Cela devient un outil très puissant pour l’écri-lecture3.

La découverte

Les enfants sont réunis et ont 5 minutes pour découvrir le livret collectif. Ils ont le droit d’échanger, de partager, de rire, de s’exprimer.

C’est d’ailleurs un moment intéressant où chacun essaie de lire grâce aux illustrations de chaque texte. Le moment de lecture commence.

Lecture collective

Au bout d’un certain temps, nous essayons de lire collectivement chaque texte (sans que l’auteur ne parle, sauf si le groupe en a besoin).

Les enfants recherchent des indices, expliquent leurs démarches fructueuses ou non.

Au final chaque texte est exploré, découvert et lu. Les indices sont inscrits au tableau.

C’est un moment où l’on peut échanger sur ce qui est lu, il permet d’aller plus loin, de donner des idées pour les prochains textes ou tout simplement de donner son avis. Ce sont des échanges très riches, dénués de tout but pédagogique, juste un échange.

Des jeux

À partir de là, nous cherchons rapidement des mots dans le recueil, le plus rapidement possible, en expliquant comment on y arrive.

Des mots sont cachés, des auteurs à trouver etc.

C’est un moment ludique qui permet un ancrage plus profond des informations découvertes ou des redécouvertes.

Et après…

Que devient ce livret après ?

Ce livret devient un outil universel dans la vie de l’enfant pour l’écriture et la lecture.

À la maison

Les enfants ramènent leur livret personnel à la maison sans indication particulière.

Les parents s’en emparent très rapidement et ce médiateur amorce une discussion sur la vie dans la classe.

Ils lisent ensemble ce petit recueil et chacun se retrouve en confiance.

Certains ont même écrit spontanément à la maison.

À l’école

Outil de lecture prisé des enfants, ils le lisent régulièrement, s’imprègnent des sons et des graphies existantes en français.

C’est aussi un outil de communication avec la classe des maternelles, car les auteurs vont lire ce recueil aux plus jeunes qui montent dans la classe. Un échange encore informel si important pour tout le monde.

C’est aussi un outil pour écrire les prochains textes. Notre banque de mots collective s’étoffe doucement grâce aux productions individuelles. Le collectif est au service de l’individu.

Maintenant, je vais demander aux enfants volontaires de taper tous les textes du recueil pour leur permettre de s’impliquer encore plus dans l’élaboration de ce livret qui sera diffusé quand il sera prêt, j’espère tous les 15 jours.

Les avantages

Pour les enfants :

  • Prise de conscience de ses capacités.

  • Communication formelle et informelle.

  • Source de motivation accrue.

  • Permet de se raconter.

Pour les parents :

  • Permet aux parents de vivre un peu la vie de la classe.

  • Être rassurés par leurs enfants.

  • Moment d’échanges avec leurs enfants.

Pour l’adulte de la classe :

  • Outil de lecture personnalisé.

  • Outil d’écriture personnalisé.

  • Source de motivation pour les enfants.

  • Outil de communication pour rassurer les parents.

Pour la diffusion

  • Attention d’écrire au feutre foncé pour que le scanner soit lisible.

  • Les dessins doivent être faits également aux feutres de couleurs, ou à la peinture.

  • Penser à imprimer la première page sur une feuille de couleur pour bien différencier ce cahier un peu particulier.

 

Exemples de livrets de lecture

Livret de lecture n°1

2018 septembre – cahier de lecture

Livret de lecture n°2

2018 septembre – cahier de lecture 2

J’ai ajouté l’alphabet en quatrième de couverture, et les textes tapés à la fin du livret sont tapés par les enfants volontaires.

Livret de lecture n°3

cahier de lecture 3 – octobre 2018

Ajout de petits jeux de mots cachés sur les textes du livret.