Outils de suivi (2018)

Pour surveiller les avancées des enfants, un suivi serré est nécessaire pour savoir où en sont les enfants.

J’utilise plusieurs outils pour suivre les enfants, des outils personnels qui permettent d’avoir un œil sur chacun et sur le groupe.

Je vais les présenter ici en commençant par les outils utiles au groupe pour continuer avec les outils de suivis individuels.

Les outils pour le groupe

Le tableau de bord collectif

Sur le tableau de la classe j’ai réservé un espace coupé en 4 colonnes.

  • Projets en cours.
  • Projets terminés.
  • Rendez-vous prévus.
  • Rendez-vous terminés.

Quand un enfant a un projet, il le note sur un Post-it et le place dans la colonne qui convient.

Cela lui permet de s’engager pleinement dans son projet. C’est aussi un aide-mémoire, sur ce que chacun a à faire.

Pour moi, cela me permet d’avoir un regard sur l’implication de l’enfant dans les projets, son état d’organisation. C’est un début de suivi → l’enfant prévoit-il ses projets ? Ce sont souvent les enfants les plus matures qui se servent parfaitement de cet outil.

L’arbre des connaissances 1

Outil d’émulation, c’est aussi un outil me permettant de suivre l’état du groupe.
Je m’en sers pour suivre l’avancée des réussites, ce qui fonctionne de manière informelle sans participation de l’adulte, ou si je dois proposer des ateliers spécifiques pour faire avancer le groupe.

Les outils indiviuels

La fiche de suivi de projets 2

Afin de pouvoir suivre et améliorer les projets des enfants dans la classe, nous utilisons une fiche pratique.
Elle permet de réfléchir à toutes les étapes nécessaires à la réalisation de ce projet, aux outils à employer et du temps envisagé. Cela permet de voir en quelques minutes la masse de travail à réaliser.

Au départ, je remplis cette fiche avec les enfants impliqués, en quelques minutes, puis petit à petit leur laisse la fiche à disposition et ils la remplissent quand ils en ont besoin.
Quand un projet est en cours, tous les jours je prends un temps pour voir où ils en sont, ce qu’il leur reste à faire ou bien ce qui les bloque.

Quand tout et terminé, nous faisons un bilan et réfléchissons à ce qui doit être amélioré pour la prochaine fois et nous archivons cette pochette afin que les prochains puissent bénéficier des réflexions déjà effectuées.

fiche de suivi des projets

Fiche de suivi des ateliers

L’année dernière, les enfants se sont emparés de la possibilité de s’auto-organiser en ateliers.

Pour ne rien perdre de tout ce qui s’organise dans la classe, je me suis créé une fiche hebdomadaire où je note tous les ateliers observés. J’y ajoute les enfants qui y ont participé (lors du bilan des ateliers du soir).

Cette fiche m’est devenue indispensable pour suivre la vie de la classe, et indirectement des enfants.

Je peux ainsi mieux m’adapter aux envies du moment et prévoir des prolongements possibles lorsque des enfants atteignent leurs limites.

suivi ateliers

Fiche de suivi journalière

Tous les jours je prends en correction individuelle quelques enfants (qui ne seront pas les mêmes le lendemain) et je note ce qu’ils ont fait sur cette fiche.

Que ce soit en maths, en français ou dans d’autres matières, je note ce qui a été fait, ou ce qui me semble important.
Je place tous les brouillons qui me sont rendus dans la pochette transparente de la journée, comme ça je ne perds rien.

Cette fiche est rangée derrière la fiche d’ateliers de la semaine. Une semaine de classe est donc réunie en quelques pages.

Tableau à double entrée vierge

J’ajoute à ce dispositif un tableau à double entrée vierge avec les prénoms de la classe, pour palier aux cas non prévus.

Si je m’en sers, je le place derrière la dernière journée de la semaine dans mon classeur, pour que l’organisation de la semaine soit réunie au même endroit.

En pratique

Tous ces outils sont rangés dans une pochette cartonnée que je place toujours au même endroit.

Je l’organise le lundi en arrivant, avec plusieurs exemplaires de chaque fiche, des stylos colorés (pour éviter la monotonie) une règle, des post-it et tout ce qui me semble nécessaire.

Les projets sont proposés généralement en réunion3, et nous préparons le projet quand les ateliers ont repris. C’est à ce moment que nous remplissons le projet avec les enfants concernés.

J’en profite pour appeler les enfants qui ont placé un post-it pour savoir où ils en sont.

Les fiches individuelles sont remplies au fur et à mesure de la journée, quand il me semble important de noter quelque chose.