Organisation mathématique (Avril 2019)

La mise en place des mathématiques dans la classe pose toujours beaucoup de questionnements.

L’organisation dans la classe fait que les enfants ne cherchent pas à aller plus loin, contrairement au français qui les motive beaucoup plus.

Constat

L’organisation de mathématique de novembre1 n’a pas permis aux enfants de se dépasser. Ils sont très souvent restés dans leur zone de confort.

Points positifs

Les mathématiques sont devenus un plaisir pour tous les enfants, surtout grâce au fichier I.R.E d’Odilon 2 (Fichier d’incitation à la recherche mathématique et à l’expression).

Ils ont également investi les outils tels que le compas, la règle, l’équerre et le mètre, même les plus jeunes.

Les feuilles vierges quadrillées par des cases, des points ou avec un tableau vierge de 10 lignes et colonnes ont permis aux enfants d’explorer leur expression mathématique.

Points négatifs

La plupart des enfants ne se sont pas engagés dans les mathématiques. Ils sont souvent restés dans leur zone de confort et ont peu développé leurs notions en numération. Ce constat ne veut pas dire qu’ils n’ont pas fait de mathématiques ou bien qu’ils n’ont rien appris, mais je pense qu’une meilleure organisation aurait pu être plus bénéfique.

Malheureusement, un certain ennui a aussi pris sa place dans la classe, dû au fait de la répétition des tâches. Certes le débat mathématique3 a été réclamé à nouveau et a été réintroduit avec un grand succès.

Pour garder un groupe positif et vivant je sens qu’il est temps de ne pas rester dans cette situation qui ne me convient pas complètement.

Avancée de ma réflexion

Ma réflexion a commencé depuis un moment: articlearticle

À mon avis, l’homme peut faire une quadruple utilisation de tout matériau : il peut en faire un objet d’étude, un outil, un moyen de communiquer, un moyen de se projeter.Paul Le Bohec

BTR 23-24, parcours pour une mathématique “naturelle”


Les mathématiques permettent de comprendre le monde, et ce dernier étant complexe, il faut mettre en place une organisation à la fois simple mais permettant d’appréhender un grand éventail de situations. Avec cet apport l’enfant aura à sa disposition un ensemble d’entrées lui permettant d’appréhender la ou les plus adaptées à lui. 4

Les enfants rentrant dans une sorte de monotonie qui leur permet de rester dans leur zone de confort, il va falloir modifier les journées.

Pour cela je vais essayer de mettre en place une structure plus riche et où je proposerai une multitude d’entrées mathématiques.

Lors de la prochaine période il faut arriver à faire en sorte que les enfants expérimentent les mathématiques dans les quatre dimensions entrevues par Paul Le Bohec : en faire un objet d’étude, un outil, un moyen pour communiquer ou pour se projeter.

L’objet d’étude se fera grâce au débat libre de mathématique, déjà très bien ancré dans la classe depuis son ouverture.

Les fichiers PEMF 5 6 ou Odilon 7 seront de formidables outils également.

L’outil du quotidien grâce au calcul vivant 8 9

La communication grâce à la coopération ou à des ateliers proposés tels que la manipulation libre de compas, règles ou alors en passant par le projet de confection d’un fichier de la classe fabriqué par les enfants eux-mêmes à destination d’autres enfants ou classes.

Pour se projeter, la recherche mathématique me semble un bon outil.

Outils et ateliers

  1. Le débat libre mathématique est et restera l’outil principal dans la classe. Il permet à la fois de structurer sa pensée grâce au conflit socio-cognitif ainsi que les éclaircissements apportés par chacun. Les concepts se découvrent et se vivent ici.
  2. Les ateliers libres de manipulation avec tous les outils à notre disposition : compas, règle, matériel de numération, tableau vierge, quadrillages et tous les outils susceptibles de mathématiser.
  3. Le fichier I.R.E d’Odilon qui permet de se lancer dans différentes situations problèmes et d’en créer de nouvelles si besoin. Un fichier de la classe pourrait être créé par les enfants à destination d’autres classes ou d’autres enfants via un outil de communication comme arbustes.net 10
  4. ou autre. Ce pourrait être un projet à lancer avec le groupe classe. Tout autre projet pourrait être intéressant également.
  5. Le calcul vivant, technique Freinet permettant d’appréhender le monde de l’instant. Calcul de la caisse de la classe, achat de matériel, cuisine, découpage de gateaux, compter les enfants, problèmes rencontrés et résolus coopérativement et tant d’autres problèmes du quotidien.
  6. Les fichiers PEMF pour l’entrainement, qui ne sont absolument pas des outils d’apprentissage mais plutôt de consolidation des acquis.
  7. La recherche mathématique peut elle aussi être un outil d’approfondissement individuel qu’il serait possible de présenter.

Avec ces ateliers prévus, il est possible d’effectuer des recherches collectives sur un fichier quel qu’il soit afin de confronter les enfants à des mathématiques formels sans oublier de rentrer par le biais des productions individuelles de chacun.

Conclusion

Dans la prochaine période je vais essayer d’étoffer les temps de mathématiques afin que chacun puisse trouver ce qui lui correspond le mieux. La continuation de l’organisation actuelle ainsi que l’ajout de différents outils ou temps seront il me semble bénéfiques pour les enfants.

Nous allons tester cette organisation sur 8 semaines et un retour sera écrit à la suite de cet article à la fin de la période.

  1. Emmanuel Herold, organisation mathématique de novembre
  2. Odilon, Fichier I.R.E
  3. Le débat mathématique libre
  4. Bernard Collot, La complexité et la simplexité
  5. Fichier PEMF
  6. Exemples de fichiers PEMF
  7. Exemples du fichier IRE
  8. ICEM, exemple de calcul vivant dans la classe
  9. ICEM, livres sur le calcul vivant
  10. Philippe Ruelen, site arbustes.net